AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

TERRORISME AU MALI
Les USA veulent abattre les financiers

 

L’Ambassade des États-Unis au Mali condamne fermement les attaques terroristes perpétrées le 20 janvier contre le camp de l’ONU à Aguelhok, qui a fait dix morts et des blessés parmi les casques bleus tchadiens. Pour les USA, il est impératif de s’attaquer à ceux qui financent les terroristes au Mali et dans le Sahel en général.

« Les attaques contre les soldats de la paix qui combattent le terrorisme au Sahel ne feront que renforcer notre détermination à demander des comptes à ceux qui commettent de tels actes intolérables », a signifié le communiqué de l’Ambassade des Etats-Unis au Mali.

Les États-Unis ont présenté leurs sincères condoléances aux familles endeuillées et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés. Nous exprimons nos plus sincères condoléances à la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) ainsi qu’au au peuple et au gouvernement tchadiens, et nous réaffirmons notre engagement à l’égard de nos amis du Mali et du Sahel de rétablir la paix et la sécurité.

« Nous exhortons le gouvernement malien et ses partenaires internationaux à coopérer pour que cette attaque fasse l’objet d’une enquête approfondie et que les responsables soient traduits en justice », a souligné le communiqué avant d’insister sur la nécessité de traduire en justice les assaillants, les organisateurs, les financiers et les parrains de ces actes de terrorisme qualifiés répréhensibles. Les États-Unis demandent également aux parties maliennes d’appliquer rapidement l’Accord de Paix pour la Réconciliation au Mali.

Ce n’est pas pour la première fois que le pays de Trump souligne l’importance de cibler particulièrement ceux qui fournissent les ressources nécessaires aux terroristes pour préparer et réaliser leurs projets. Cette fois, il a plus de chance d’être mieux entendu par les pays concernés et la communauté internationale.