AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

DHL AFRICA ESHOP
La conquête se poursuit

 

Après avoir enregistré une croissance remarquable ces derniers mois, la plateforme/application dédiée services de commerce de détail en ligne DHL Africa eShop _ vient d’être déployée dans neuf autres pays d’Afrique subsaharienne.

Hennie Heymans, PDG de DHL Express pour l’Afrique subsaharienne, affirme avoir relevé une croissance impressionnante de l’utilisation de l’application DHL Africa eShop, depuis sa mise à en ligne en Afrique du Sud, au Nigéria, au Kenya, à l’île Maurice, au Ghana, au Sénégal, au Rwanda, au Malawi, au Botswana, en Sierra Leone et en Ouganda en avril dernier.

Sur la base de cette croissance rapide et du retour d’information positif que #DHL affirme avoir eu du marché, décision a été prise de passer au plus vite à la phase suivante du programme de déploiement. La plateforme est désormais opérationnelle pour les consommateurs résidant au Cameroun, en République Démocratique du Congo, en Côte d’Ivoire, au Gabon, en Gambie, à Madagascar, au Mozambique, en Tanzanie et en Zambie.

L’application DHL Africa eShop permet aux consommateurs africains d’effectuer leurs achats directement auprès de plus de 200 détaillants basés aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, et de faire livrer leurs achats à leur domicile par DHL Express. Cette solution a été développée en partenariat avec Link Commerce – une division de Mall for Africa.

M. Heymans qui a aussi indiqué que la demande de services de détail « de calibre mondial » est en hausse en Afrique. Selon un rapport du McKinsey Global Institute, l’Afrique possède en effet un marché de consommation de classe moyenne à forte croissance, qui adopte l’Internet à un rythme très soutenu. On prévoit que d’ici 2025, la pénétration du marché de l’Internet atteigne approximativement 50% pour le continent africain, avec environ 360 millions de smartphones en circulation.

Et selon DHL, son application fournit la solution idéale qui permet aux consommateurs africains d’accéder aux marques mondiales. Elle permet également à de nombreuses marques mondiales d’établir des liens avec un marché africain de plus en plus captif mais qui, jusqu’ici, a été négligé.