AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

Cacao
Cargill promet « plus de transparence »

Le géant Cargill indique vouloir améliorer la traçabilité de sa chaîne d’approvisionnement en s’efforçant de rendre les producteurs de cacao et leurs familles plus autonomes. La société compte concrétiser cette objectif et s’attaque au problème urgent de la déforestation en s’appuyant sur la technologie.

Pour prouver son intention, Cargill vient de rendre public un rapport sur le développement durable qui souligne les efforts de l’entreprise pour améliorer les conditions de vie des agriculteurs et de leurs communautés dans cinq pays, dont le Cameroun et le Ghana, où d’origine elle s’approvisionne en cacao.

« Ce rapport sur la durabilité souligne les mesures mises en œuvre concernant toute une série de défis dans le secteur cacaoyer, tout en maintenant le producteur au centre de notre politique. Tous nos efforts doivent impérativement générer des bénéfices durables pour les cacaoculteurs, leurs familles et leurs communautés ; nous devons leur donner les moyens de prendre leur avenir en main et de réussir en tant que petites entreprises, tout en protégeant notre planète. » a déclaré Harold Poelma, président de Cargill Cacao & Chocolat.

Cargill a aussi affirmer concentrer ses efforts sur un objectif : celui de parvenir à une chaîne d’approvisionnement plus transparente, en déployant des solutions évolutives basées sur la technologie et les preuves. Les actions récentes ont mis l’accent sur le renforcement des capacités des agriculteurs locaux de cacao, l’amélioration de la traçabilité, l’accès des familles de cacaoculteurs à la formation et aux ressources éducatives, l’amélioration des pratiques culturales et la protection des ressources naturelles.

En Côte d’Ivoire, Cargill soutient avoir vu le taux d’adoption de sa nouvelle méthode doubler (de 14 % à 28 %), avec des exploitants agricoles qui ont pu augmenter leur production de cacao et sont à même de gérer leur exploitation de manière plus durable.

Le rapport reflète, selon Cargill, l’approche globale qu’elle a adoptée en matière de développement durable, qui prend en compte de nombreuses questions distinctes mais interconnectées et encourage la collaboration entre parties prenantes « au bénéfice du développement d’un secteur cacaoyer durable et prospère ». 

#cacao