AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

ATTIJARIWAFA BANK
Plusieurs acquisitions en projet

 

_Le groupe Attijariwafa Bank_ projette plusieurs acquisitions en Afrique d’ici à 2019 selon l’agence Ecofin qui s’appuie sur des informations de l’agence Reuters. Le Rwanda, le Kenya et l’Ethiopie figurent parmi les pays prioritaires du groupe.  

Le groupe bancaire marocain est aujourd’hui présent dans 24 pays en Afrique (Tunisie, Sénégal, Burkina Faso, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Côte d’Ivoire, Congo, Gabon, Cameroun, Togo, Niger et Egypte) et en Europe (Belgique, France, Allemagne, Pays-Bas, Italie et Espagne), à travers des filiales bancaires contrôlées majoritairement. Elle dispose aussi de bureaux de représentation à Dubaï, Riyadh, Londres, Shanghai et Tripoli

«Nous avons des opportunités au Rwanda. Nous étudions également des opportunités au Kenya et en Ethiopie.», a déclaré Youssef Rouissi (photo), directeur général adjoint de la banque chargé de la Banque de financement et d’investissement, en marge le 7 novembre dernier à Johannesburg. «L’idée est d’acquérir des banques qui figurent dans le Top 5 dans chaque marché.», a-t-il ajouté.

A savoir par ailleurs qu’Attijariwafa Bank, détenue par la holding Al Mada (ex Société nationale d’investissement/SNI), qui est contrôlée par la famille royale marocaine, a annoncé, en septembre dernier, un résultat net de 2,8 milliards de dirhams (299,61 millions de dollars) au premier semestre 2018, en hausse de 6,35% par rapport à la même période de 2017.

Le produit net bancaire du groupe a connu une hausse de 7,5%, à 11,29 milliards de dirhams au cours de la même période sous revue. Le résultat d’exploitation a, quant à lui, progressé de 6%, à 6,05 milliards de dirhams, tandis que le total des actifs a enregistré une croissance de 4%, à 490,4 milliards de dirhams.

Les filiales en Afrique Subsaharienne du groupe ont tenu leurs promesses. Elles ont capté 1,4 million de clients (individus et institutions) dans les différents pays où elles opèrent, répartis dans 380 agences. Dans un tel contexte, le volume de crédits nets (prêts accordés soustraits des créances remboursées) accordés aux différentes économies a atteint l’équivalent de 40,3 milliards de dirhams (environ 4,2 milliards $). Les dépôts de la clientèle ont atteint les 48,6 milliards de dirhams (environs 5 milliards $).