AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

AÉROPORT
Sao Tomé-et-Principe appuyé par la Chine

Le partenariat entre la République populaire de Chine et Sao Tomé-et-Principe, notamment dans le domaine du développement aéroportuaire, repose sur les accords sortis des négociations qui ont eu lieu après le rétablissement des relations diplomatiques bilatérales en décembre 2016. Les deux pays avaient signé en avril 2017 un programme général de coopération sectoriel à la suite de la visite du Premier ministre de l’époque à Beijing.

Ainsi, la modernisation et l’extension de l’aéroport international de São Tomé _ seront assurées financièrement et techniquement par la Chine. Le chantier devrait s’ouvrir d’ici la fin de l’année, a annoncé le 17 avril le conseiller économique et commercial de l’ambassade de Chine.

Gao Jinbao a annoncé la semaine dernière le soutien financier de son pays lors de la cérémonie de présentation du projet qui a vu la présence du Premier ministre Jorge Bom Jesus et les membres de la mission technique du gouvernement chinois à Sao Tomé-et-Principe.

Selon toujours le conseiller chinois, les travaux consisteront à l’extension de la piste qui passera de 2170 à 2800 mètres ainsi qu’à l’agrandissement de l’aire de parking. Le projet comprend également la rénovation du système d’éclairage de l’aéroport, la réfection de la tour de contrôle et du terminal cargo, entre autres.

« Ma présence ici reflète l’importance que le gouvernement attache à ce projet reliant le pays au monde dans une perspective de développement durable », a déclaré Jorge Bom Jesus, le chef du gouvernement de São Tomé-et-Principe, qui était accompagné pour l’occasion par le ministre des Travaux publics, Ovaldo d’Abreu.

Selon une étude de la Banque mondiale, rendue publique en juillet 2018 et rapportée par NewsAero, la modernisation de la plateforme devrait coûter environ 31 millions de dollars.