AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

TOURISME AFRICAIN
Tendance de croissance encourageante

 

L’Afrique a accueilli 67 millions de touristes en 2018, soit une croissance de 7% par rapport à l’année précédente alors que la moyenne mondiale a été de 6%. Le ministre du Tourisme de l’Afrique du Sud, Derek Hanekom, lors de la cérémonie d’inauguration à Durban, au début de ce mois, de l’édition 2019 d’Indaba qui le plus grand salon africain du tourisme, a qualifié cette performance d’encourageante mais ne reflète pas encore les potentialités touristiques du continent.

Dans son discours, le ministre du tourisme a insisté sur les atouts touristiques de l’Afrique. Pour lui, continuer à attirer et à développe les marchés traditionnels tout en stimulant la croissance des grands marchés émergents à croissance rapide est l’un des défis majeurs du tourisme africain. Si l’Afrique constitue un marché en soi, tous les pays ont en effet un potentiel de croissance du tourisme intérieur.

Par ailleurs, les dirigeants politiques qui se sont retrouvés à l’occasion de l’Indaba estiment que l’Agenda 2063 de l’UA doit être mis en œuvre – en particulier en ce qui concerne la libre circulation des personnes partout sur le continent et l’assouplissement ou la suppression des exigences en matière de visa dans les prochaines années. On prône en outre un meilleur dynamisme coopératif entre les pays signataires du marché unique du transport aérien africain (SAATM), signé à ce jour par 23 pays.

Mais tout le monde s’accorde aussi à dire que même si les chiffres sont en augmentation, les contributions touristiques globales au PIB en Afrique (8,5%) restent encore inférieures à la moyenne mondiale qui est de 10,4% du PIB. Le tourisme en Afrique génère 24 millions d’emplois. L’Organisation Mondiale du Tourisme prévoit qu’1,8 milliard de personnes voyageront dans le monde d’ici 2030 dont 5 à 7% en Afrique, soit 126 millions de visiteurs, le double d’aujourd’hui. Dans cette perspective, l’Afrique du Sud compte doubler le nombre de ses touristes internationaux, passant de 10,5 millions à 21 millions d’ici 2030.

Durant la grand-messe du tourisme africain, le Centre de Convention Inkosi Albert Luthuli de Durban, a accueilli 1 663 acheteurs venus de 80 pays, dont 342 étaient présents pour la première fois. Le Président Cyril Ramaphosa, venu clore le salon le 4 mai, a déclaré : « Le continent, berceau de l’Humanité, possède des paysages et des écosystèmes uniques au monde et 135 sites africains figurent sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. L’Afrique est également une destination qui offre de nombreuses activités sportives ou récréatives sans oublier que le tourisme englobe aussi l’enseignement, la médecine, les affaires ou la religion ».

#tourisme