AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

TONY ELUMELU

La star du prochain « Prosper Africa »

Tony Elumelu, le célèbre mécène et entrepreneur nigérian, président du groupe United Bank for Africa et fondateur de la plus grande initiative philanthropique africaine consacrée au soutien des entrepreneurs et de l’entrepreneuriat, a été confirmé comme le principal intervenant de la conférence Prosper Africa, qui se tiendra le 6 février 2020 à Tunis, en Tunisie.

La conférence Prosper Africa, qui s’appuie sur une initiative du gouvernement des États-Unis visant à accroître les échanges commerciaux et les investissements entre les USA et l’Afrique, est co-organisée par l’ambassade des États-Unis à Tunis et la Chambre de commerce américaine de Tunisie. Le gouvernement des États-Unis sera représenté par le sous-secrétaire au commerce international par intérim du département du Commerce des États-Unis, Joseph C. Semsar, l’administrateur adjoint du bureau du Moyen-Orient de l’Agence des États-Unis pour le développement international, Michael T. Harvey, et l’administrateur adjoint par intérim du bureau pour l’Afrique de l’Agence des États-Unis pour le développement international, Christopher Maloney.

Prosper AfricaL’événement ambitionne de faciliter les relations B2B entre les États-Unis et l’Afrique et programme des interventions de représentants officiels de premier plan. Une table ronde sera organisée sur les opportunités panafricaines en matière d’échanges commerciaux et d’investissement, ainsi que sur les outils du gouvernement américain pour soutenir les échanges commerciaux et l’investissement. Une table ronde sur la Tunisie comme porte d’entrée en Afrique et des présentations en petits groupes sur l’investissement dans l’innovation, la production, la distribution d’énergie et l’agroalimentaire est également au menu.

Lors du dernier sommet Grande Bretagne – Afrique, Tony Elumelu a soutenu que les Africains et les amis de l’Afrique doivent se rassembler pour libérer l’énorme potentiel qui fait du continent une région d’avenir. Comme à l’accoutumée, il a rappelé que « la jeunesse africaine constitue notre plus grande ressource. Prioriser la jeunesse est cruciale pour l’avenir de l’Afrique ! ». Avant de souligner que l’Afrique a besoin de capitaux privés pour booster les secteurs stratégiques comme l’énergie et l’industrie.