AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

«DECENNIE DES RACINES AFRICAINES ET DIASPORAS »
Le Togo prend le leadership

Dans le cadre du 33ème Sommet de l’Union africaine, le ministre togolais en charge des Affaires étrangères et des Togolais de l’étranger, Pr Robert Dussey, représentant le président Faure Gnassingbé, a présenté le 10 février une communication sur le lancement de la « Décennie des racines africaines et diasporas ».

Cette initiative togolaise, baptisée « Cadre de Lomé », vise à mettre en place une plateforme pour la préparation et la promotion des projets, des initiatives et des événements ayant trait aux racines africaines et diasporas et vise principalement à proposer un programme périodique présentant des événements par les opérations nationales et phares, offrir une vitrine internationale pour les projets réalisés par les différents pays, assurer la coordination et la cohérence des actions proposées et mobiliser les participants aux événements offerts par les différents pays.

Le ministre Robert Dussey a souligné que l’objectif est de regrouper les initiatives en vue de renforcer le rôle et les contributions des personnes de racines et des diasporas africaines au développement économique du continent. Après la communication de Robert Dussey lors du Sommet de l’Union africaine, plusieurs pays ont adhéré à l’initiative du Togo et la présidence de l’Union africaine a tenu à réaffirmer l’importance de la question des racines et des diasporas africaines. Un consensus a émergé sur la mise en place d’un comité de haut niveau pour préparer le contenu et les conditions de la mise en œuvre de cette plateforme panafricaine.

Un appel à propositions de projets ouverts à tous les pays africains est prévu pour l’identification, l’étude et la sélection des projets qui peuvent être inclus dans le programme continental de la Décennie des racines africaines et Diasporas.

A travers ce cadre qualifié d’innovant pour la coopération entre les pays africains, l’objectif est de mieux impliquer les Africains de l’extérieur et de renforcer les liens entre les Afro-descendants, les communautés d’origine africaine, les diasporas et leur continent. A savoir en outre que le Togo prépare la première « Diaspora africaine Forum économique », ce qui permet à Lomé, qui se présente déjà en tant que capitale des racines et des diasporas africaines, de prendre le leadership concernant ce sujet.