AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

TENDANCE MEDIAS
Kantar TNS sort l’Africascope 2018

 

Le nombre de téléspectateurs journaliers en Afrique francophone subsaharienne est passé de 16,4 millions en 2017 à 17,1 millions selon les dernières mesures, affichant une hausse de 4,2%. C’est ce que révèlent les premières mesures de l’Africascope 2018. Il s’agit de l’étude de l’entreprise de sondages Kantar TNS, qui analyse les audiences des principales villes du Burkina Faso, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Gabon, du Mali, de la RDC, du Congo et du Sénégal.

Les premiers résultats de l’étude viennent d’être publiés et rapportés par Ecofin. Ils ont été collectés après des interviews d’un échantillon représentatif de personnes âgées de plus de 15 ans dans les pays concernés. En plus de fournir des informations sur le nombre de téléspectateurs journaliers, l’Africascope 2018 donne un aperçu de la part d’audience des chaînes nationales.

Pour l’ensemble des pays étudiés, les chaînes nationales, publiques et privées, affichent 40% de parts d’audience TV. Toutefois, les chiffres varient d’un pays à l’autre en fonction de l’importance des offres de télévisions locales. En RDC, au Burkina Faso et au Sénégal où on observe une offre assez développée, la part d’audience dépasse 50%. A contrario, la part des chaînes nationales est plus faible au Gabon (9%), au Cameroun (26%), en Côte d’Ivoire (26%) et au Mali (34%).

Alors que les acteurs médias et les annonceurs manifestaient un intérêt croissant pour l’Afrique, Kantar TNS a mis en place en 2008 son dispositif dénommé Africascope. Cette étude en souscription mesure chaque année l’audience des chaînes de télévision et des stations de radio, qu’elles soient nationales ou internationales. De plus, elle étend son expertise à la compréhension même du comportement des populations cibles de ces médias en étudiant leur consommation, leur équipement et leur opinion.