AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

SOMALIE
Le Club de Paris restructure sa dette

Les représentants des pays créanciers du Club de Paris sont convenus le 31 mars 2020 avec le Gouvernement de la République fédérale de Somalie d’un accord de restructuration de sa dette publique extérieure. Il s’agit de la toute première réunion « virtuelle » de négociation du Club de Paris. Ce dernier félicite la Somalie d’avoir atteint le Point de Décision de l’initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (initiative PPTE renforcée) en mars 2020. Cet accord a été conclu selon les termes dits “de Cologne” élaborés par les créanciers du Club de Paris en vue de la mise en œuvre de l’effort intérimaire de l’initiative PPTE. Il conduit à l’annulation immédiate de 1,4 milliard de dollars de dette non-APD.

La Somalie devrait atteindre son Point d’Achèvement de l’initiative PPTE au 31 mars 2023 ou plus tôt et obtenir la part restante de la réduction de dette prévue dans le cadre de cette initiative, qui a été approuvée par la communauté internationale en 1999. A titre exceptionnel, au vu de la capacité de paiement très limitée de la Somalie et à condition que ce pays continue de mettre en œuvre de façon satisfaisante son programme de réforme soutenu par le FMI, aucun paiement n’est attendu de la part de la Somalie jusqu’au 31 mars 2024.

Plusieurs créanciers entendent accorder à la Somalie à titre bilatéral des allègements de dette additionnels au-delà des termes définis aujourd’hui dans l’accord du Club de Paris. Le pays s’est engagée à consacrer les ressources initialement destinées aux créanciers du Club de Paris pour financer les objectifs prioritaires définis dans sa stratégie de réduction de la pauvreté – son neuvième plan de développement national (NDP-9). La Somalie s’est également engagée à rechercher un traitement comparable de sa dette de la part des créanciers non membres du Club de Paris.
Des représentants du Fonds koweïtien pour le développement, du Fonds saoudien pour le développement et du Fonds d’Abu Dhabi pour le développement ont également participé à la réunion en tant qu’observateurs. Ils ont exprimé leur soutien aux termes de l’accord entre le Club de Paris et le gouvernement de la Somalie, et ont indiqué leur volonté d’offrir à la Somalie des conditions comparables dans le cadre de l’initiative PPTE renforcée et conformément aux modalités adoptées par leurs Conseils d’administration respectifs.

Les représentants des membres du Club de Paris se sont engagés à accorder la part restante de l’allègement de dette prévu dans le cadre de l’initiative PPTE dès que la Somalie aura atteint son Point d’Achèvement, Le FMI et la Banque mondiale estiment actuellement qu’à cette date, ces créanciers auront accordé au total une réduction de dette d’environ 1,7 milliards de dollars en valeur actuelle nette. Ce montant ne comprend pas les efforts supplémentaires que les membres du Club de Paris fourniront au Point d’Achèvement.