AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
La France appuie le bataillon amphibie des FACA

Durant deux semaines, un détachement d’instruction opérationnelle (DIO) des éléments français au Gabon (EFG) composé de 5 spécialistes s’est rendu en République centrafricaine (RCA) pour former les militaires des forces armées centrafricaines (FACA) du bataillon amphibie.

Il s’agissait de la deuxième formation organisée au profit des 500 militaires de ce bataillon très spécifique depuis le début de l’année 2019. Cette formation avait pour but d’entrainer les militaires aux manœuvres techniques indispensables à acquérir pour arraisonner et contrôler en sécurité une embarcation suspecte sur l’Oubangui.

Spécialisé dans les missions en milieu aquatique et dans les opérations de débarquement, le bataillon amphibie est également formé pour sécuriser la frontière entre la RCA et la République démocratique du Congo (RDC) qui passe au milieu de l’Oubangui et au bord duquel la capitale, Bangui, est implantée.

Cette mission de sécurisation se traduit par la capacité du bataillon amphibie à arraisonner tout type d’embarcation afin d’assurer des contrôles idoines mais également par sa capacité à porter secours à des personnes en danger ou à des bateaux en perdition. La fin de la formation a donné lieu à un exercice de restitution des militaires centrafricains qui ont pu arraisonner une baleinière devant un public nombreux convié pour l’occasion. Au terme de cet exercice, des certificats de formation des EFG ont été attribués aux stagiaires.

« La France, premier partenaire bilatéral des FACA, est fière de mettre ses compétences et son expérience au service des militaires centrafricains », a indiqué l’ambassade de France à Bangui. En 2018, ce sont plus de 780 soldats des FACA qui ont pu bénéficier d’actions de formation de la part des EFG.