AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

PROMOTION DES INVESTISSEMENTS
Le Gabon veut impulser un nouvel élan

 

Jean-Fidèle Otandault, le nouveau ministre en charge de la promotion des investissements, du développement des partenariats publics-privés et de l’amélioration de l’environnement des affaires, a annoncé la couleur : « Le Gabon doit augmenter significativement son stock d’investissements directs étrangers et mobiliser les ressources nécessaires pour atteindre ses objectifs d’émergence économique ».

Ces derniers jours, le membre du gouvernement a multiplié les séances de travail avec les bailleurs de fonds dont les représentants de la Banque africaine de développement (BAD) et du Fonds monétaire international (FMI), Robert Masumbuko et Marcos Poplawski Ribeiro. Ces entrevues qui se sont inscrites dans le renforcement de la qualité du partenariat entre le Gabon et ses partenaires techniques et financiers.

Auprès du Représentant-résident de la BAD, le Ministre a échangé sur les nouvelles opportunités d’investissement. « Il était important que je discute avec la BAD et nous avons rencontré une équipe qui est disposée à nous accompagner et d’ailleurs, nous allons vite nous retrouver pour avancer sur un certain nombre dossiers. Ils sont prêts à nous accompagner dans la diversification de notre économie et attendent de nous certaines décisions », a-t-il confié à la presse locale.

Concernant la coopération du Gabon avec le FMI, « JFO » a souligné que c’est l’évaluation de l’impact réel des investissements publics réalisés ces dernières années qui ont été au centre des échanges. Pour lui, la discussion était allée au-delà des actions réalisées pour s’intéresser à la contribution des investissements dans la croissance du pays. L’objectif étant, selon le Ministre, de booster l’efficience des financements afin de sortir de l’impression de résultat mitigé qui caractérise ce dossier.

Jean-Fidèle Otandaut a également insisté sur la nécessité pour le Gabon de miser à fond sur les partenariats public-privé (PPP) afin de satisfaire les besoins infrastructurels et d’accélérer la diversification économique du pays.