AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

PLAN DE RENFORCEMENT EN AFRIQUE
Mercer mise sur son pôle de Casablanca

Une des références mondiales dans le conseil Santé, Investissements et Ressources humaines, et première entreprise de conseil en investissement institutionnel, la filiale en propriété exclusive de Marsh &McLennanCompaniesveut se développer en Afrique.

 

Son projet s’inscrit dans le cadre d’une importante initiative stratégique pour un meilleur service dans les pays francophones du continent. Et sa mise en œuvre se fera depuis son pôle sis Casablanca Finance City au Maroc.Mercera laissé entendre qu’il compte renforcer son activité Santé et davantage pénétrer le marché africain avec des solutions Investissements et Ressources humaines.

« L’Afrique fait partie intégrante de notre stratégie de croissance à Mercer. Nous sommes en activité sur le continent depuis plus de plusieurs années et nous recherchons constamment des moyens de mieux servir nos clients, » a déclaré David Anderson, président de la région GrowthMarkets pour Mercer.

L’entreprise estime que la région réalise une croissance suffisamment intéressante pour mériter une telle initiative d’expansion. Actuellement, Mercer offre ses prestations dans 41 des 54 États souverains d’Afrique. Et elle affirme vouloir s’adapter à l’évolution des besoins de ses clients avec une flexibilité et une personnalisation accrues.

« Le Maroc est le pôle idéal pour la croissance continue de Mercer en Afrique francophone, » a déclaré Mustafa Faizani, CEO ÉAU et responsable de la zone Inde, Moyen-Orient, Turquie, et Afrique pour Mercer. « Le nouveau pôle à Casablanca Finance City et les partenariats stratégiques existants vont soutenir la croissance des affaires locales au Maroc et nous permettre d’élargir l’empreinte Mercer Marsh Benefits (MMB).

A savoir par ailleurs que Merceren Afrique francophone est surtout connue aujourd’hui à travers son offre des AfricaHealth and Risk Solutions (AHRS) à l’intention des multinationales recherchant des structures de prévoyance standardisées dans plus d’un pays et une fixation des prix à travers le placement de la couverture de risque sur le marché international de l’assurance.