AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

NOUVELLE BANQUE DE DÉVELOPPEMENT
Nhlanhla Nene à sa présidence

Le conseil des gouverneurs de la Nouvelle Banque de Développement (NDB) vient de confier sa présidence au ministre sud-africain des Finances, Nhlanhla Nene, 59 ans. L’institution mise en place par les pays BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) se veut une alternative à la Banque mondiale (BM) et au Fonds monétaire international (FMI).

Le ministre sud-africain des Finances succède à ce poste à l’Indien Kundapur Vaman Kamath. Créée en juillet 2014, la Nouvelle Banque de Développement a pour mission de financer les projets d’infrastructures et de développement durable au sein des pays du BRICS. La NDB met également à disposition des fonds pour les pays tiers en quête de financement pour ces types de projets sur leur territoire.

Rappelons que Nhlanhla Nene avait été nommé ministre des Finances par le Président Ramaphosa en février dernier. Ce dernier qui a récemment annoncé devant le Parlement que certaines des plus grandes entreprises publiques du pays allaient investir 420 milliards de rands (33,7 milliards de dollars) dans l’économie sud-africaine au cours des cinq prochaines années.

Depuis son arrivée au pouvoir, le chef de l’Etat sud-africain s’est en effet assigné la tâche d’injecter quelque 1.2 milliard de rands afin de revitaliser l’économie. « Les entreprises parmi les plus importantes du pays que nous avons interrogées nous ont donné des indications sur ces plans d’investissement », a précisé le chef de l’Etat au Cap, ajoutant que le gouvernement cherchait à étendre la capacité industrielle de l’économie et à créer des emplois.