AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

NIGERIA
Beulah Universal Link Resources sanctionnée

C’est le Groupe de la Banque africaine de développement (AFDB) qui a annoncé l’exclusion de Beulah Universal Link Resources Limited pour 36 mois pour pratiques frauduleuses. L’entreprise enregistrée au Nigéria est sanctionnée suite à un appel d’offre sur un projet d’eau et d’assainissement auquel il a répondu en partenariat avec Bluestream Systems and Device Limited. Cette dernière a également été sanctionée.

L’enquête menée par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque a établi que Beulah Universal Link Resources Limited et Bluestream Systems and Device Limited se sont livrées à des pratiques frauduleuses dans le cadre de leur offre conjointe présentée dans le cadre du projet d’amélioration de l’approvisionnement en eau potable et de l’assainissement en milieu urbain, mis en œuvre dans l’état de Oyo au Nigeria.

Lors de leur participation à un appel d’offres pour les contrats de construction et de réhabilitation de réservoirs d’eau, ces entreprises sont accusées d’avoir « déformé leurs qualifications pour l’obtention de ces contrats ».

Pendant la période d’exclusion, Beulah Universal Link Resources Limited ne sera pas éligible à l’adjudication de marchés financés par la Banque. En outre, cette décision pourrait faire l’objet d’une exclusion croisée par d’autres banques multilatérales de développement en vertu de l’Accord de reconnaissance mutuelle des décisions d’exclusion, notamment la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque interaméricaine de développement et le Groupe de la Banque mondiale.

Le projet d’amélioration de l’approvisionnement en eau potable et de l’assainissement en milieu urbain est financé par le Fonds africain de développement, une entité du Groupe de la Banque africaine de développement. Quant au Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la BAD, elle est responsable de la prévention, de la dissuasion et des enquêtes sur la corruption, la fraude et d’autres pratiques passibles de sanctions dans les opérations financées par le Groupe.