AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

MOZAMBIQUE – PROJET PAM
Alliance entre AGCO et AT Capital S.A

Au Mozambique, AGCO, un leader mondial en matière de conception, de fabrication et de distribution de machines et solutions agricoles, et AT Capital S.A ont signé un protocole d’accord pour développer en partenariat le parc agro-industriel PAM (Parque Agro-industrial de Moamba) à Maputo. L’annonce a été faite en marge du 12e sommet commercial américano-africain « Advancing a Resilient and Sustainable U.S.-Africa Partnership », à Maputo.

L’objectif du projet agricole PAM est de construire un site de production alimentaire fiable et durable au Mozambique, pour répondre à la demande nationale et internationale. Avec un investissement estimé à 52 millions de dollars durant sa première phase, le projet couvrira une superficie de plus de neuf cents hectares dans la zone de Mauvane, dans le district de Moamba.

Le projet PAM est une initiative d’AT Capital S.A, une société privée basée à Maputo, et spécialisée dans la promotion des investissements dans les secteurs stratégiques du Mozambique, comme l’industrie agroalimentaire. AGCO agira, pour sa part, en qualité de partenaire technique. La première phase du projet comprend la mise en place d’un système de production de produits agricoles, d’élevage de volailles et d’animaux, ainsi que d’autres services dans la chaîne de valeur, comme par exemple des abattoirs. Le projet couvre également l’approvisionnement en eau et électricité ainsi que la construction de routes secondaires.

« Le projet PAM est une priorité pour AGCO en Afrique. Il s’inscrit dans la lignée de nos initiatives Agri-Park, dont l’objectif est d’autonomiser les agriculteurs africains grâce à l’intégration de solutions technologiques de pointe, de l’agronomie et de la communauté », a expliqué Nuradin Osman, vice-président et directeur général d’AGCO Afrique, qui faisait partie d’un panel exceptionnel de dirigeants d’entreprises et de hauts responsables gouvernementaux dans le cadre de tables rondes pour trouver des solutions éprouvées aux défis commerciaux en Afrique.

Le 20 juin dernier, Nuradin Osman, a exposé les ambitions de son groupe sur le continent ainsi que l’impact des politiques relatives aux données, technologies et stratégies des entreprises privées et des gouvernements, dans le but de développer un écosystème agricole durable répondant aux défis du 21e siècle en Afrique.