AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

MANDISA NOMCEBO MFEKA

« Le Ciel est la référence »

MANDISA NOMCEBO MFEKA

Le Commandant Mandisa Nomcebo Mfeka a été sacrée en Afrique du Sud première femme noire pilote de chasse. C’est en assistant au salon aéronautique de Virginia Airport que cette dernière, originaire du Kwazulu Natal, a développé dès ses cinq ans son goût pour l’aviation. C’est un article sur l’Armée de l’Air sud-africaine qui décidera de l’avenir de celle qui se destinait plutôt à la médecine.

« A partir du moment où j’ai découvert l’Armée de l’Air, j’ai su ce que je voulais faire et n’ai jamais regardé en arrière depuis », a-t-elle confié. En 2008, Mandisa Nomcebo Mfeka rejoint la South African Air force (SAAF), et en 2010, suit les cours de l’école de pilotage de Langebaan où elle obtiendra son brevet en 2011.

MANDISA NOMCEBO MFEKAMandisa Nomcebo Mfeka ne regrettera pas ses choix. « C’est un environnement dynamique et stimulant sur le plan intellectuel qui me permet d’accroître mes connaissances techniques et d’en apprendre plus sur l’aérodynamique. Le ciel est la référence. Ce qui signifie que les limites que vous vous étiez fixées hier seront le point de départ de demain », aime-t-elle à répéter.

En devenant pilote de combat, Mfeka a déclaré: «Ce fut une expérience incroyable. C’est un environnement tellement dynamique et stimulant mentalement. J’aime cela ». Elle rejoint le sous-lieutenant Thokozile Muwamba, la Zambienne qui est devenue, en 2017, la première femme pilote de chasse africaine. À l’époque, elle a déclaré au Times of Zambia: «Les femmes devraient commencer à participer et à réaliser leurs capacités. Je regarde le fait que quand je suis dans l’avion, l’avion ne connaît pas de sexe »