AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

NON-RESPECT DU CONTENU LOCAL
Malabo rompt ses contrats avec Subsea7

 

Le Ministre de la Guinée Equatoriale en charge des Mines et des Hydrocarbures, Gabriel Mbaga Obiang Lima, a ordonné l’annulation de tous les contrats avec la compagnie de services américaine Subsea7_ suite à son refus de se conformer aux lois et régulations sur le contenu local. Le membre du gouvernement a aussi affirmé être « encouragé par les initiatives proactives de Schlumberger et TechnipFMC pour se conformer aux régulations » dans ce domaine.

C’est à la conférence de South Sudan Oil & Power 2018 que le ministre des Mines et des Hydrocarbures a annoncé la décision de mandater tous les opérateurs pétroliers, comprenant notamment Noble Energy, ExxonMobil, Kosmos Energy, Trident, Marathon Oil Corporation et autres opérateurs d’annuler tous les contrats avec la compagnie de services américaine Subsea7, dû à son manque de conformité avec les régulations équato-guinéennes sur le contenu local.

« En tant que ministre, j’ai l’obligation d’assurer que les lois du pays gouvernant le secteur des hydrocarbures sont appliquées et respectées, » a déclaré Gabriel Mbaga Obiang Lima. « Les sociétés opérant dans le secteur pétrolier ont l’obligation de travailler dans les limites de nos régulations sur le contenu local, qui sont très flexibles et pragmatiques, adaptées aux dynamiques du marché et font en sorte qu’investisseurs et citoyens en bénéficient. Je salue les dirigeants de Schlumberger et TechnipFMC pour avoir entrepris des démarches proactives afin de coopérer avec les compagnies pétrolières et le gouvernement afin de s’assurer que les soucis de contenu local soient résolus. »

Malabo a en outre indiqué qu’il continuera de travailler avec les compagnies pétrolières opérant dans le pays pour s’assurer de la conformité de leurs contrats et trouver de nouveaux fournisseurs et prestataires pour remplacer les sociétés qui continueraient de refuser à se conformer aux régulations sur le contenu local.

Une revue de conformité sur l’ensemble du secteur est en cours de réalisation, et est dirigée par le Directeur du contenu local ainsi que des conseillers légaux du ministère de tutelle. « La notification sera étendue à toutes les sociétés de services qui ne se conforment pas à ces régulations et des mesures similaires leur seront appliquées », a-t-on précisé.

En vertu de la loi de 2014, tous les accords doivent avoir des clauses et provisions sur le contenu local ciblant le développement des capacités locales, avec une préférence accordée aux compagnies locales ou régionales dans la signature de contrats de services. Des actionnaires locaux doivent faire partie de tous les contrats, tel que le prescrit la loi. Les opérateurs ont l’obligation de s’assurer de la conformité de leurs sous-traitants.