AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

INITIATIVE AFROCHAMPIONS
Pour financer la ZLECA

 

A l’occasion d’une réunion organisée en partenariat avec les autorités ghanéennes, et rassemblant investisseurs, institutions de financement et fonds souverains et privés, l’Initiative _AfroChampions a officiellement lancé un cadre de travail pour assurer le financement de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). L’objectif est de mobiliser le secteur privé, en Afrique et au-delà, à travers un véhicule de financement mixte destiné à accélérer l’intégration économique du continent.

Selon les promoteurs de l’initiative, il s’agit de déployer rapidement les projets d’infrastructures essentielles à la réussite de la ZLECA, pour transformer positivement le quotidien des africains. Très ambitieux, le cadre d’investissement proposé par l’Initiative AfroChampions rassemble des propositions formulées lors du Boma AfroChampions sur le financement des infrastructures organisé en avril dernier à Nairobi avec le Haut Représentant de l’Union africaine pour les infrastructures, Raila Odinga.

Considérant que les éléments susceptibles de faciliter la réalisation de la ZLECA sont la levée des barrières non tarifaires, le déploiement des réseaux de transports et de connectivité, l’accès à une énergie bon marché, et la montée en gamme des économies africaines vers davantage de valeur ajoutée produite sur le continent, le cadre de travail recense un ensemble d’opportunités prioritaires ainsi que des projets structurants qui pourraient être financés, sous certaines conditions, par le fonds dédié mis en place.

Point essentiel, l’Initiative AfroChampions prévoit également un mécanisme de suivi annuel de ce programme ainsi que des réformes nationales transcrivant la ZLECA et permettant aux états d’améliorer leur capacité à effectuer des échanges commerciaux avec leurs voisins sur le continent.

« Avec l’Initiative AfroChampions, nous avons trouvé des partenaires attachés à notre vision d’une Afrique prospère et intégrée ainsi qu’à la mise en œuvre de solutions pratiques. Le cadre d’investissement et de financement de la ZLECA défini par le secteur privé constitue une approche très approfondie: surveillance de l’application juridique de l’accord ZLECA, définition de critères de certification pour les projets éligibles à un financement, mobilisation du secteur privé en Afrique, processus de coordination avec les autorités publiques » a souligné Albert Muchanga, Commissaire au Commerce et à l’Industrie de l’Union africaine.

Les participants à la session d’Accra ont défini en conclusion de leurs travaux une feuille de route détaillée, comprenant différents points d’étape sur les 18 prochains mois. Parmi les dates clé figurent la présentation du fonds dédié, prévue pour le 4eme trimestre 2019 à l’occasion du prochain Boma AfroChampions, le premier rapport de suivi de la ZLECA et l’organisation d’une exposition sur le « Made in Africa » début 2020.