AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

HÔTELLERIE EN AFRIQUE FRANCOPHONE
Sur une vague d’optimisme

 

Le marché florissant de l’hôtellerie en Afrique francophone continue d’attirer les « marques et les investisseurs internationaux », affirme Kfir Rusin, organisateur du second Forum bilingue annuel Franco-Real Property Investment. Le sommet qui se déroulera à Abidjan les 29 et 30 octobre 2019, est organisé par API (African Property Investment) Events, une société africaine organisatrice d’évènements networking et de conférences liés à l’immobilier, leader sur le continent.

D’après les analystes du tourisme et de l’hôtellerie et selon Clemence Derycke, consultante chez Horwath HTL, le secteur de l’hôtellerie en Afrique francophone est particulièrement attrayant pour un large éventail de particuliers fortunés (HNWI), d’investisseurs privés ou institutionnels, français, africains et anglophones en raison d’une offre faible, d’une forte demande et d’une devise stable. « Proparco a investi dans l’hôtel Azalaï et Teyliom (Mangalis Hotel Group), et le groupe Grit Real Income vient d’acquérir le Club Med Cap Skirring au Sénégal », commente Derycke qui ajoute que « le marché est très actif. Des groupes hôteliers régionaux et internationaux souhaitent ouvrir des hôtels dans la plupart des grandes villes de la région ».

« Accor est très présent en Afrique francophone. Le groupe hôtelier Radisson (RHG) a récemment ouvert des hôtels dans la plupart des capitales et cible maintenant les complexes hôteliers et centres de villégiatures et le milieu de gamme », a aussi noté Clemence Derycycke.

Outre le développement de ces groupes dans la région, d’autres marques internationales de l’hôtellerie, notamment Marriott et Sheraton Four Points, s’implantent également sur ce marché africain très dynamique. Selon Erwan Garnier, directeur du développement de RHG pour l’Afrique francophone et lusophone, la région africaine est au cœur du développement du groupe qui a pour objectif d’étoffer considérablement son portefeuille au cours des 5 prochaines années.

Intervenant au Forum Francoreal’s en tant qu’expert international du secteur hôtellerie, Erwan Garnier estime que ces deux jours de sommet sont « une excellente occasion de développer son réseau. » avant d’indiquer que son groupe possède actuellement 16 hôtels avec plus de 3 000 chambres en activité et va ouvrir 13 autres, soit près de 2 000 chambres supplémentaires, en Afrique francophone.

Enfin, pour M. Rusin, la conférence va mettre en lumière les opportunités offertes aux investisseurs par l’hôtellerie, l’un des marchés les plus dynamiques de l’Afrique. « Les hôtels offrent d’importantes opportunités pour les marques mondiales et les investisseurs, mais au-delà de ce secteur, nous avons hâte d’explorer des opportunités dans le commerce de détail, la logistique, le logement et plus encore ».