AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

FORUM AFRICA CEO
La technologie de rupture pour relancer l’industrialisation

La sixième édition du Forum des PDG africains se tient à Abidjan en Côte d’Ivoire les 26 et 27 mars 2018. Une technologie de rupture est la thématique retenue cette année. Ce concept est lié à toute une innovation technologique qui porte sur un produit ou un service et qui finit par remplacer une technologie dominante sur un marché.

Les technologies de rupture font désormais partie de la vie et les pays africains doivent en profiter pour créer des emplois pour les jeunes. Fred Maury, le directeur du Forum Africa CEO en est convaincu. Il a appelé les dirigeants africains à accélérer les investissements dans les technologies de rupture pour leur permettre de transformer la vie de leurs populations.

L’Afrique dans son ensemble doit accélérer la cadence pour rattraper son retard en matière de technologie de rupture qui a pour particularité de bousculer les donnes dans une industrie ou permettre de lancer un produit révolutionnaire pour créer une industrie nouvelle. L’évolution dans ce domaine est très rapide et l’Afrique gagnera à discuter de la manière de mener cette révolution technologique pour développer l’industrie sur le continent.

« L’Afrique n’est pas isolée du monde et la révolution technologique mondiale aura un impact en Afrique », affirme Fred Maury. Il souligne que les technologies de rupture auront certainement un impact sur la stratégie d’industrialisation des pays africains.« C’est une excellente opportunité pour les pays et les industries africains d’assurer la croissance », a-t-il déclaré.

La révolution technologique se répand dans tous les secteurs, finance, agriculture, santé et éducation, mais la plupart des secteurs en Afrique ne sont pas développés par rapport à d’autres régions du monde. « Il est possible d’avoir de plus en plus d’emplois dans ces secteurs de services ».

A Abidjan, les attractions principales du forum ne sont pas les grands chefs d’entreprises, mais les chefs d’Etat qui y sont présents. Il s’agit du président George Weah qui promet une transformation économique de son pays, le Libéria, et qui est à la recherche d’investisseurs. Le deuxième est plus âgé mais est aussi un « novice ». Le président Emmerson Mnangagwa essaie de remettre l’économie du Zimbabwe sur les rails. Le président Akufo-Addo est un habitué du Forum et fera la promotion de son pays pour convaincre des investisseurs africains et mondiaux de «Faire des affaires au Ghana».

Le Forum Africa CEO est organisé par Jeune Afrique Media Group, éditeur de Jeune Afrique et The Africa Report, ainsi que Rainbow Unlimited, une société suisse spécialisée dans l’organisation d’événements destinés à promouvoir les affaires. Cette édition 2018 est organisée conjointement par la Société financière internationale (IFC), la branche du secteur privé du Groupe de la Banque mondiale.