AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

ETHIOPIE
L’obsession d’avoir un grand aéroport

L’aéroport Bole International d’Addis-Abeba ne finit pas de grandir et la compagnie Ethiopian Airlines affiche des ambitions démesurées. C’est pourtant un grand défi que l’un des pays à plus forte croissance d’Afrique est en passe de relever. Le cap des 20 millions passagers devraient être franchi en 2018, mais l’objectif est de devenir un hub puissant à l’échelle continentale et mondiale.

La mise en service d’un nouveau terminal à l’Aéroport Bole International illustre l’ambition des autorités éthiopiennes de devenir le numéro un en Afrique. Les infrastructures d’Addis-Abbeba pourront en effet accueillir 22 millions de passagers. L’année 2018 sera donc un tournant majeur dans la modernisation et l’amélioration de la qualité de service pour les autorités aéroportuaires éthiopiennes. Des technologies modernes seront utilisées pour fluidifier la circulation des usagers et l’accueil des services.

Le projet a été financé par la Banque Exim de la Chine à hauteur de 345 millions de dollars. L’extension ajoute 74 000 mètres carrés supplémentaires. Les travaux sont réalisés par la China Communications Construction Company Limited (CCCC). Addis-Abeba accueille le 30ème Sommet de l’Union Africaine à un moment où le pays se positionne comme une destination pour les conférences internationales. Le tourisme d’affaires et le pôle industriel feront partie des arguments de la destination, mais sa vocation première est d’être un hub.

Ethiopian Airlines a fait de l’aéroport d’Addis-Abeba son hub. La compagnie nationale a remis le gaz en 2010 en lançant son plan stratégique Vision 2025. Elle annonce une impressionnante flotte de plus de 120 appareils déployés sur 90 destinations. L’aéroport Bole International est désormais trop petit pour ses nouvelles ambitions.

Les autorités éthiopiennes ont un autre grand projet, construire un aéroport d’envergure mondiale dans un rayon de 70 km d’Addis-Abeba. Cette nouvelle infrastructure sera capable d’accueillir 70 millions de passagers par an, soit l’égal de Dubaï mais beaucoup plus que Paris Charles de Gaulle. L’investissement est estimé à environ 4 milliards de dollars.

Avec un méga aéroport à sa disposition et une flotte renforcée, Ethiopian Airlines espère atteindre la barre des 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an. Déjà, le PDG Tewolde Gebre Mariam veut faire un saut qualitatif avec des services centrés sur le client à bord et dans les aéroports. La compagnie mise sur les TIC pour optimiser les services à la clientèle, les opérations aériennes et commerciales, la maintenance des aéronefs…

« Dans le cadre du projet d’expansion de l’aéroport d’Addis-Abeba, nous incorporons davantage de fonctionnalités numériques dans le but de faire de l’aéroport d’Addis-Abeba le meilleur carrefour d’Afrique », a déclaré le PDG d’Ethiopian Airlines lors du lancement du Wifi large bande et gratuit à l’aéroport Bole International en octobre 2017.