AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

FORUM PANAFRICAIN DE LA JEUNESSE
Plaidoyer pour les entreprises sociales

 

L’ambassadeur américain en poste au Togo, David Gilmour, a profité de sa prise de parole à l’occasion du Forum PanAfricain de la Jeunesse pour inviter le continent à booster l’entreprenariat social.

D’ici 2050, l’Afrique devrait compter près d’un milliard de personnes de moins de 24 ans. Cette jeune génération héritera d’un monde confronté à d’énormes défis, en particulier pour les jeunes africains. Chômage, changement climatique, inégalités économiques grandissantes, migration de masse – ces problèmes sont redoutables et imposent un fardeau incroyable aux systèmes sociaux qui luttent déjà pour fournir des services tels que les soins de santé, les infrastructures et l’éducation.

Au cours des 50 dernières années, la tâche de résoudre ces grands problèmes de société a été confiée aux gouvernements, tandis que le secteur privé se préoccupe de maximiser les profits. Aujourd’hui, alors que les défis se multiplient et que les ressources du gouvernement sont de plus en plus sous pression, David Gilmour estime qu’une nouvelle approche est nécessaire.

« Imaginons plutôt que la division entre les secteurs public et privé soit effacée et que des stratégies commerciales soient appliquées pour traiter des problèmes complexes et créer des impacts sociaux. Ceci, mes amis, est le modèle d’entreprise sociale », a-t-il lancé ensuite avant de soutenir que contrairement à la croyance populaire, la rentabilité et l’impact social positif ne sont pas incompatibles. Pour lui, « il est possible de créer une entreprise prospère et de faire du bien ».

Et le diplomate américain d’expliquer que la plupart des organisations à but non lucratif font du bien tout en perdant de l’argent alors que la mission sociale fait partie du plan d’affaires d’une entreprise sociale. « Faire du bien est le cœur de l’entreprise, pas seulement quelque chose qui se passe en cours de route ». « Je crois que le modèle d’entreprise sociale est un modèle pour l’avenir, un modèle qui présente un immense potentiel en termes de développement et de prospérité pour le Togo et le reste du monde ».