AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

EMPLOIS AGRICOLES
Moderniser la vision

Dans les années à venir, les activités agricoles et les emplois de manière générale nécessiteront de plus en plus de compétences numériques. « Les coopératives et les autres formes d’associations représentent la meilleure manière d’apporter aux exploitants familiaux et aux jeunes professionnels une aide technique, un accès aux technologies modernes et de les aider à renforcer leurs capacités », a déclaré M. Graziano da Silva, le Directeur général de la FAO.

Pour lui,  il était nécessaire de « réfléchir au-delà des emplois agricoles » et d’explorer les opportunités d’emploi tout au long de la chaîne agroalimentaire. La demande en hausse pour des produits de grande valeur en zone urbaine offre également de nombreuses opportunités d’emplois dans le secteur de la transformation, de la distribution, et de la vente des produits alimentaires.

Parvenir à cela requiert « un nouveau genre de transformation rurale, ce qui implique que les zones rurales soient dotées de services basiques tels que l’éducation, la santé, l’électricité, un accès à internet, etc…Ces services représentent par ailleurs une autre source importante d’emplois, en particulier pour les femmes et les jeunes », a expliqué M. Graziano da Silva.

A constater que rares sont encore les pays africains à avoir une vision moderniste de son secteur agricole. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont encore très peu vulgarisées dans le monde rural alors que le potentiel de développement rapide de l’agriculture est réel en misant sur l’innovation technologique.

L’heure est donc à la modernisation de la vision pour que l’agriculture puisse enfin devenir le pilier de la croissance économique durable du continent. Des initiatives existent mais il faut qu’elles bénéficient d’un soutien fort de la part du pouvoir public et de ses partenaires.