AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

EMIRATES AIRLINES
Multiplication des fréquences en Afrique

 

La compagnie Emirates Airlines_ prévoit de desservir plus d’aéroports africains cette année. Ce choix résulte de la poursuite de sa politique de déploiement qui privilégie un continent en pleine dynamique de croissance, mais vient aussi pour compenser l’impact sur son programme de vols de la fermeture d’une piste à l’aéroport de Dubaï en avril et mai prochain, pour maintenance._

Selon Air Journal, un nombre important de vols réguliers de la compagnie d’Emirates Airlines seront touchés par la fermeture de la piste sud de l’Aéroport international de Dubaï pour des travaux de maintenance entre le 16 avril et le 30 mai 2019. De nombreux vols seront « annulés, recalés ou feront l’objet d’un changement d’avion » afin de réduire l’impact sur les clients. Ainsi, jusqu’à 48 avions d’Emirates Airlines ne seront pas utilisés, ce qui entraînera une réduction de 25% du nombre de vols exploités par la compagnie aérienne au cours de la période de 45 jours.

Emirates Airlines programmera des vols supplémentaires vers plusieurs marchés en Afrique à partir de juin 2019. Les services supplémentaires répondront à la demande croissante de la compagnie aérienne sur ces marchés, et offriront aux clients des connexions encore plus transparentes entre ces destinations et le réseau mondial d’Emirates via Dubaï. . Les villes d’Afrique desservies par d’autres vols Emirates incluent, entre autres, Casablanca (Maroc) qui bénéficiera d’un deuxième vol quotidien à partir du 1er juin 2019. Ce service sera exploité en Boeing 777-300ER, qui viendront compléter le vol quotidien actuel de la compagnie aérienne Airbus A380.

Abuja, au Nigeria, verra l’arrivée de trois nouveaux vols chaque semaine opérés en 777-300ER à compter du 1er juin 2019. Accra, au Ghana, est également dans la ligne de mire d’Emirates qui prévoit quatre vols en 777-300ER supplémentaires par semaine, portant ainsi le service total à 11 vols hebdomadaires à compter du 2 juin 2019. Notons, enfin, Conakry et Dakar : les capitales guinéenne et sénégalaise seront desservies chaque semaine par un aller-retour supplémentaire à partir du 1er juin 2019, en 777-300ER.