AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

CÔTE D’IVOIRE
Un rôle clé pour le pétrole, le gaz et le tourisme

 

Des efforts importants  ont été déployés ces dernières années pour diversifier l’économie ivoirienne et réduire la dépendance à l’agriculture. Une initiative qui a permis d’attirer nombre de nouveaux investisseurs étrangers. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire compte miser en priorité sur le pétrole, le gaz et le tourisme pour dynamiser davantage son économie.

Selon le rapport d’Oxford Business Group (OBG), on a pu constater en Côte d’Ivoire une augmentation significative des activités dans le secteur des hydrocarbures, à la suite d’un pic d’investissement. La production de pétrole brut a enregistré une hausse de 22,2 % en glissement annuel au cours des neuf premiers mois de l’année 2019, selon le Ministère des Finances, et la production de gaz naturel une hausse de 4,1 % en glissement annuel. Le potentiel de croissance du secteur est grande : les réserves prouvées de pétrole de la Côte d’Ivoire sont estimées à 100 millions de baril et celles de gaz à 1000 milliards de pieds cubes.

L’exploitation de ces ressources a suscité des intérêts certains en 2019. En mai, l’État a accordé au groupe français Total et à la compagnie italienne Eni les droits d’exploitation de deux blocs pétroliers et gaziers, chacun dans le cadre d’un contrat de production d’un montant total de 185 millions de dollars.

Le gouvernement compte attribuer les droits de production de deux blocs supplémentaires et au mois de novembre le Ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables a annoncé des appels d’offre portant sur cinq blocs en eaux non-profondes au large de la côte sud-est du pays.

La coopération avec le Ghana devrait stimuler encore davantage les investissements. Les deux pays se sont mis d’accord sur leur frontière maritime commune au mois de septembre, une décision qui devrait améliorer la confiance des investisseurs et être synonyme d’activités économiques accrues dans la région frontalière.

Programme « Sublime Côte d’Ivoire »

Sublime-Côte d'IvoireLe tourisme constitue un autre élément clé de la stratégie de diversification de l’économie ivoirienne. Lancée en février 2019, la stratégie de développement touristique Sublime Côte d’Ivoire compte hisser le pays au rang de 5e nation africaine la plus visitée d’ici à 2025.

Reposant sur neuf projets phares, la stratégie entend moderniser les infrastructures de tourisme et de transport, développer de nouvelles attractions et des attractions existantes, ainsi que simplifier les procédures administratives dans le secteur.

Les responsables officiels espèrent attirer entre 4,25 millions et 5 millions de touristes par an d’ici à 2025, contre 3,94 millions en 2018, parmi lesquels 1,96 million de visiteurs internationaux et 1,97 million de voyageurs ivoiriens.

En termes de contribution économique, le tourisme devrait participer au PIB à hauteur de 7 % à 8% dans le cadre de la stratégie, contre 3,9 % en 2017, selon les chiffres publiés par le World Travel & Tourism Council (Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme, WTTC).