AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

CIGARETTES ELECTRONIQUES
Un moindre mal pour le continent ?

 

Le commerce de la cigarette électronique connait une certaine évolution sur le continent africain, même si dans de nombreux pays, on continue à militer en faveur de la réglementation de ce produit qui ne serait pas aussi inoffensif que l’on aurait tendance à le faire croire. Le débat est en tous cas lancé.

 

L’Afrique est actuellement le continent qui consomme le moins de tabac, avec environ 77 millions de fumeurs sur ses 1,2 milliard d’habitants. Toutefois, l’Organisation Mondiale de la santé s’inquiète en estimant que le nombre de fumeurs sur le continent devrait augmenter de 40% d’ici à 2025.

La hausse progressive du nombre des fumeurs sur le continent pourrait signifier dès les prochaines décennies, en effet, à une hausse également des cas de maladies liées au tabagisme pour ne citer que le cancer du poumon, assez rare sur le continent africain par rapport aux autres continents du monde.

Face à ce danger qui menace le continent, le commerce de la cigarette électronique a également pris progressivement sa place sur le continent. Les industries du tabac commencent aussi à se positionner en faveur de l’e-cigarette en Afrique. L’agence Bloomberg vient ainsi d’annoncer la reprise du fabricant sud-africain de cigarettes électroniques Twisp par British American Tobacco.

Il y a de fortes chances que certains « consommateurs » africains soient attirés plutôt par l’e-cigarette que par la cigarette classique, compte tenu de l’évolution du marché. D’où le début de la prise de position pour les industries du tabac. Ces dernières n’ont pas attendu que la consommation évolue avant de s’attaquer au marché africain. Les industries du tabac affichent en tous cas une certaine volonté de déployer d’importants efforts sur le continent en sachant que pour certains pays industrialisés, la rentabilité de leurs activités n’est plus garantie compte tenu, dans certains cas, d’une baisse progressive du nombre de fumeurs.  Pour l’Europe, on parle d’une baisse de 6 points du taux de tabagisme lors de la dernière décennie. Mais ce taux semble toutefois se stabiliser autour de 26% actuellement.