AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

CHASSEURS SUKHOÏ SU-35 RUSSES
L’Algérie passe commande

 

Selon des informations recueillies par le site spécialisé Menadefense, et qui ont été rapportées par l’agence Ecofin dans une de ses dépêches, l’Algérie aurait passé commande de 18 chasseurs multirôles Sukhoï Su-35, auprès de la Russie.

L’annonce de cette commande aurait ainsi été faite, le mardi 21 août 2018, en marge de l’ouverture du salon Army 2018 par Vladimir Mikheev, patron de Rosoboronexport, l’agence chargée des exportations du complexe militaro-industriel russe.

Sans nommer expressément l’Algérie, en raison de dispositions contractuelles, Vladimir Mikheev a déclaré que Sukhoï a désormais un troisième client pour son chasseur Su-35.

Toujours selon ce site, cette commande a été effectuée en vue de remplacer les intercepteurs Mig 25 équipant l’armée algérienne et qui seront retirés du service, à partir de la fin de cette année. Le début des livraisons est prévu pour fin 2018, début 2019.

Fleuron de l’industrie aéronautique russe, le Sukhoï Su-35 est un chasseur multirôle de génération « 4++ ». Il a été créé dans le but d’accroître les capacités offensives du Su-27 et de lui donner la possibilité de détruire tant les cibles aériennes que les cibles de surface.

L’Algérie est le premier pays africain à passer une commande de Sukhoï Su-35 et le troisième dans le monde, après la Chine et l’Inde. Mais certaines sources diplomatiques affirment que d’autres pays du continent se préparent également à suivre le chemin d’Alger.

Par ailleurs, selon Sputnik, en matière d’armements, la Russie est le principal partenaire de l’Algérie. Ces dernières années plusieurs systèmes et équipements ultrasophistiqués ont été vendus à l’armée algérienne, qui a mené un vaste programme de modernisation.