AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

CAMEROUN
L’autoroute entre Kribi et Lolable aux Chinois

La société chinoise CHEC, constructeur de l’autoroute entre Kribi et Lolable (38,5 km), qui dessert le port en eau profonde de Kribi dans la région du Sud du Cameroun, exploitera bien cette infrastructure et en assurera la maintenance. C’est ce que révèle une communication faite par les services du ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, signée le 20 février 2020.

Dans un document publié par le service d’information de son département ministériel, le membre du gouvernement camerounais révèle que l’État du Cameroun a attribué à CHEC, sous la forme d’un partenariat public-privé, le contrat pour la conception, la construction, l’équipement, l’exploitation et la maintenance de l’autoroute Kribi-Lolablé.

La désignation de l’opérateur chinois, qui est également présenté en tant que concessionnaire chargé de l’exploitation et de la gestion de cette autoroute, était « une condition pour lever la suspension des décaissements, décidée en juin 2018 par Eximbank, le financier du projeté, fait-on également savoir.

Le chantier de la construction de cette infrastructure a d’ailleurs été récemment relancé, apprend le média en ligne Investir au Cameroun de sources internes au Port autonome de Kribi (PAK). Entamée le 1er janvier 2015, l’autoroute Kribi-Lolabé devrait finalement être livrée le 31 octobre 2020, après un rallongement du délai de 28 mois. Selon le Mintp, les taux d’avancement des travaux est aujourd’hui de près de 90%.

La société CHEC, qui a préfinancé la contrepartie du Cameroun pour la construction de l’autoroute Kribi-Lolabé, à hauteur d’environ 38,6 milliards de francs CFA, revendiquait depuis la participation à la gestion de cette autoroute.