AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

CABO VERDE AIRLINES – ICELANDAIR
Vers un partenariat stratégique

 

L’Etat cap-verdien a confirmé officiellement l’existence de négociations avec  la compagnie islandaise Icelandair. Cette dernière, si tout se passe comme prévu, devrait devenir le partenaire stratégique de Cabo Verde Airlines dans le cadre de son processus de privatisation.

Selon Ecofin, les pourparlers entre les deux parties portent sur l’acquisition de 51% du capital de la compagnie. Le solde de capital sera partagé entre les investisseurs institutionnels (39%), les salariés de la compagnie (5%) et des membres de la diaspora cap-verdienne (5%). Le gouvernement cap-verdien précise cependant qu’il pourrait procéder à la sélection d’un nouveau partenaire stratégique au cas où les négociations avec Icelandair n’aboutiraient pas.

Icelandair et Cabo Verde Airlines (ex- Transportes Aéreos de Cabo Verde/ TCAV) collaborent déjà dans le cadre d’un accord technique et commercial conclu en août 2017. Basée à Sal-Amilcar Cabral, Cabo Verde Airlines exploite trois Boeing 757, dont deux sont en leasing. Le transporteur propose des vols vers le Brésil (Recife, Fortaleza, Salvador da Bahia), l’Italie (Milan, Rome), les États-Unis (Boston), la France (Paris) et le Portugal (Lisbonne).

Rappelons que c’est en 2017 que le Cap-Vert a promulgué un décret actant son ambition de privatiser la compagnie aérienne nationale. Les dirigeants ont alors expliqué que «cette décision résulte du besoin de renouveler le modèle économique de la Transportes Aéreos de Cabo Verde (TACV) afin de mieux répondre aux attentes des citoyens, tant ceux résidant sur le territoire national que ceux de la diaspora, et des touristes».

La TACV a accumulé un passif de plus de 100 millions d’euros et ne fournit désormais plus que des vols internationaux. En août dernier, l’exécutif avait signé un accord de gestion avec l’islandais Lofteidir Icelandair. Cet accord, d’un an renouvelable, vise à préparer la privatisation de la compagnie.