AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

BURKINA FASO – ONATEL
Lancement de la 4G+

 

Depuis le 26 mars 2019, les abonnés de l’Office national des télécommunications (Onatel) du Burkina Faso, filiale du groupe Maroc Telecom, font l’expérience de l’Internet à très haut débit grâce à la 4G+ lancée par la  société télécoms dans 35 localités dont neuf chefs-lieux sur les treize que compte le pays.

Selon l’agence Ecofin, l’opérateur historique a pu procéder à ce saut qualitatif grâce au financement de 40 milliards FCFA que lui a octroyé Banque Atlantique, le 19 mars dernier, et avec lequel il a pu verser au Trésor public la somme de 80 milliards FCFA pour l’acquisition d’une licence télécom neutre.

Avec le lancement de la 4G+, Onatel  rejoint Orange Burkina Faso sur le segment de l’Internet mobile à très haut débit. La filiale du groupe télécoms français avait acquis sa licence neutre en janvier dernier et avait immédiatement mis la 4G+ à la disposition des consommateurs. Prenant de ce fait une courte avance sur son concurrent.

Contrairement à Onatel, Orange a versé un acompte de 40 milliards FCFA pour obtenir le précieux titre d’exploitation. La société payera le reste en deux tranches. Une de 24 milliards et la dernière de 16 milliards.

Toujours selon l’agence Ecofin, en lançant la 4G+,  Onatel accentue sa rivalité avec Orange. Telecel Faso qui est le troisième opérateur télécoms présent sur le marché national opère encore en 3G+. Il ne représente pas une véritable menace pour ses deux grands rivaux qui sont décidés à migrer vers des services plus innovants et à haute valeur ajoutée.