AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

ART CONTEMPORAIN

La ‘’picto-sculpture’’ selon Dissake

Pour simplifier, c’est un art basé sur la peinture et la sculpture. C’est une discipline dans laquelle semble exceller, depuis quelques années, le camerounais Jean Michel Dissake. Il était devenu, au fil des ans, un artiste plasticien plutôt hors du commun, grâce à son talent et à sa capacité de perception du monde qui l’entoure et qui l’a façonné depuis son enfance.

C’est à partir d’objets essentiellement récupérés que le jeune Camerounais a façonné depuis des années la plupart de ses œuvres. Ici et là, on se pose des questions et on admire. Des éléments électroniques, des ardoises d’écoliers, des écorces, des lianes, de l’argile, du bois etc. Tout objet récupérable est potentiellement une origine d’objets d’art pour ce trentagénaire à l’imagination presque sans limite.

« J’ai récupéré cela à l’intérieur d’un clavier d’ordinateur. Vous allez remarquer qu’ici, c’est de l’aluminium, c’est avec cela qu’on recouvre les toitures des maisons. Ce tube de parfum en aluminium que j’essaye de recycler. Vous allez voir ce que j’en fais. Et cette télécommande par exemple… » Jean Michel Dissake a beaucoup de choses à dire dès qu’il s’agit de transformer ces objets récupérables et transformables en objets d’art.

A la question « où les récupères-tu ? », l’artiste plasticien n’a aucun complexe, pour répondre, en évoquant sa relation avec les dépôts d’ordures et les poubelles. « Je vous ai dit que ces matériaux-là, me permettent d’avoir la couleur exacte de la société dans laquelle je suis inscrit », a-t- il fait comprendre.

Pour Dissake, un déchet ne l’est pratiquement jamais. Tout se transforme. Dans l’art aussi. Un monde merveilleux ressort de ces récupérations d’objets sans limite. Ces expositions, durant ces dernières années, l’attestent, ainsi que le premier Prix qu’il a obtenu, en 2012, au Salon international de l’art et de l’artisanat du Cameroun. Ses actualités sont chargées, allant de la formation et des témoignages auprès des jeunes aux expositions diverses à travers le continent.