AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

ANERGI
Le nouveau géant de l’électricité

Fruit du rapprochement entre l’Africa Finance Corporation ( AFC) et Harith General Partners (« Harith »), filiale d’Aldwych Holdings Limited, Anergi Holdings Limited est devenu le poids lourd continental de la production d’électricité. La naissance de ce géant, actée au mois de décembre dernier.

Anergi détient des parts dans 7 unités avec un total de capacité de production s’élevant à 1 786 MW (brut) et 554 MW (net) dans cinq 5 pays africains. La nouvelle entreprise possède en outre des droits de placement à court-terme de ses propriétaires pour intégrer de nouveaux projets d’une capacité de production prévisionnelle de 500 MW supplémentaires.

Il faut dire que le portefeuille d’actifs d’Anergi est déjà tout simplement impressionnant : centrale électrique tri-fuel IPP 350 MW de Kpone (Ghana), parc éolien 310 MW du Lac Turkana (Kenya), parc éolien 26 MW de Cabéolica (Cap-Vert), centrale électrique de fuel lourd 90 MW de Rabai (Kenya), centrale au gaz 200 MW d’Amandi (Ghana), centrale au gaz 450 MW d’Azura (Nigeria), centrale IPP 300 MW de Kelvin (Afrique du Sud). Et le géant de l’électricité est aussi sur différents projets dans d’autres pays comme la Côte d’Ivoire, Djibouti ou encore le Mozambique.

Dernièrement, l’avocat et banquier d’affaires sud-africain Enos Banda a été nommé à la présidence d’Anergi. Ce dernier, en plus d’avoir été avocat au barreau de New York, a auparavant été à la tête de filiales de plusieurs banques d’investissement. Il a également dirigé Eskom Enterprises, filiale du producteur électrique sud-africain Eskom.