AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

AFRIQUE DU SUD
Former les chômeurs pour favoriser la création d’emplois

Initiative locale de préparation à l’emploi, la Cape Innovation and Technology Initiative (CiTi) a annoncé qu’elle versera 250 millions de rands pour soutenir le développement des compétences et la création d’emplois en Afrique du Sud. Le programme CapaCiTi va former 3000 candidats avec des compétences technologiques et commerciales exigées par l’industrie, les plaçant dans des emplois permanents dans les principales entreprises sud-africaines.  

Pour ce financement additionnel, CiTi a reçu 75 millions de rands du Fonds national pour l’emploi, 100 millions de rands de la BCX, et le financement supplémentaire proviendra des principales sociétés de capital-investissement qui investissent dans la jeunesse et la transformation numérique de leur propre entreprise. « Notre nouveau président nous a demandé de jouer un rôle actif dans la préparation de l’avenir de l’Afrique du Sud, à «Send Me», dans son récent discours sur l’état de la nation. C’est l’occasion pour les entreprises de se lever et de répondre à cet appel, a lancé le PDG de CiTi, Ian Merrington. Venez nous rejoindre en participant à cette incroyable initiative de renforcement des compétences, tout en résolvant vos contraintes de compétences techniques ».

Lancé en 1999, CiTi vise à doter les chômeurs sud-africains de compétences numériques à Johannesburg, Durban et Port Elizabeth, ainsi qu’au Cap. « Les technologies perturbatrices nuisent à la cohésion sociale dans le monde entier, mais nous considérons cela comme une formidable opportunité pour l’Afrique du Sud de révéler tous les talents latents que nous avons en donnant accès à une formation et à une éducation pertinentes et adaptées », martèle le PDG.

Programme CapaCiTi

Le programme CapaCiTi a consacré sept ans à renforcer son expertise dans le développement des compétences technologiques. Il a déjà formé 1000 candidats et les a placés dans des emplois. La pénurie de compétences est un problème important en Afrique du Sud. Le programme contribue à élever la création d’emplois. « L’Afrique du Sud est confrontée à un énorme problème de chômage, tandis que l’économie se voit contrainte de ne pas atteindre son plein potentiel en raison d’une pénurie de compétences appropriées. Ceci est encore exacerbé par un changement rapide de notre ancien modèle économique alors que la nouvelle économie numérique devient omniprésente », a déclaré Ian Merrington.

Spécifiquement conçu pour les citoyens SA précédemment désavantagés, les programmes de préparation à l’emploi vont de 3 à 12 mois et tous les programmes sont jumelés à un stage de six mois. «  CapaCiTi répond aux besoins des entreprises en concevant des programmes de formation technique et de préparation à l’emploi qui fournissent des jeunes talents qualifiés sur le marché », a déclaré Soraya Mohideen, responsable du programme CapaCiTi

Les étudiants recevront une formation technique de base qui comprend des compétences professionnelles du 21e siècle c’est-à-dire le travail en équipe, la pensée critique et créative, la communication… Ils bénéficient du soutien d’un coach professionnel qui les dotera de compétences personnelles nécessaires pour réussir dans le milieu de travail moderne. Les programmes de CapaCiTi se concentrent sur les langages de développement de logiciels tels que Java et Python et l’infrastructure TIC. « Les diplômés de CapaCiTi sont prêts à travailler, ce qui signifie qu’ils ajoutent de la valeur à l’entreprise / à leur employeur dès qu’ils commencent », a affirmé Soraya Mohideen.

A la fin de leur formation, les candidats reçoivent un certificat et ils sont ensuite placés dans un stage.  Le processus suivant consiste à mener des entrevues pour placer les diplômés dans des emplois à temps plein. CapaCiTi a une expérience de placement de 90% de ses diplômés placés en stages et 82% de ses diplômés placés dans des emplois permanents. Les diplômés ont été placés dans plus de 180 entreprises en Afrique du Sud, y compris Absa, Woolworths, PWC et T-Systems.