AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

AFRICA FINANCE CORPORATION
200 millions USD de la CEXIM

 

Africa Finance Corporation, la principale institution de financement du développement des infrastructures en Afrique, annonce l’acquisition réussie d’une facilité de crédit auprès de la Banque d’exportation et d’importation de Chine (« CEXIM ») de 200 millions USD sur 5 ans et une facilité de crédit de 100 millions USD sur 5 ans pour les besoins généraux de l’entreprise.

La facilité accordée par la CEXIM marque la première facilité de financement obtenue par l’AFC auprès de la République populaire de Chine (RPC). Cela s’inscrit dans l’orientation stratégique de la Société qui consiste à former une vaste coalition d’investisseurs en diversifiant ses activités de levée de fonds pour intégrer toutes les sources de capital institutionnel en Asie de l’Est, en plus de ses partenaires actuels en Europe et en Amérique du Nord.

En plus des liquidités à moyen terme que cette facilité proposée fournira, celle-ci apportera également un soutien de fonds de prévoyance, particulièrement important pour la gestion des risques liés aux liquidités, ainsi que pour l’ouverture d’autres financements et la création de relations avec des entités chinoises (tant publiques que privées).

Il a également été convenu que la signature de l’accord portant sur la facilité marquera la première étape d’une relation longue et bénéfique avec la CEXIM, englobant notamment le soutien qu’apportera l’AFC à la stratégie africaine de la CEXIM en examinant le portefeuille d’actifs de celle-ci et en la conseillant sur la manière d’optimiser son portefeuille de prêts sur le continent.

Samaila Zubairu, président-directeur général de l’AFC, a commenté : « Au cours des vingt dernières années, la Chine a évolué depuis son statut d’investisseur relativement petit pour devenir l’un des principaux partenaires commerciaux de l’Afrique à l’heure actuelle.

« Cette facilité est donc non seulement un évènement majeur pour la Société et sa stratégie destinée à l’Extrême-Orient, mais elle reflète également l’évolution naturelle dans la sophistication financière croissante de la Chine en Afrique, qui est un développement nécessaire pour accélérer le processus que doit suivre l’Afrique pour réduire son déficit en infrastructures. Par ailleurs, l’AFC se félicite de l’engagement de la CEXIM en faveur de sa stratégie pour l’Afrique, et nous avons hâte de pouvoir apporter notre expertise sur la meilleure façon de réaliser des investissements dans les infrastructures durables qui devraient catalyser la croissance industrielle sur le continent. »