AFRICA EXCLUSIVE
Défis et émergence d'un continent

KENIA TV
comment rendre l’agriculture cool ?

« Don’t lose the plot », c’est le titre d’une émission de télé-réalité qui fait fureur au Kenya et qui est aussi diffusée en Tanzanie. L’idée est d’attirer les jeunes vers le métier d’agriculteur. Le secteur souffre en effet du manque de main d’œuvre qualifiée et d’une technique culturale archaïque. La télévision propose de changer les choses en rajeunissant le métier.  

Ce n’est pas la ferme des célébrités, mais de vraies exploitations agricoles. « Don’t lose the plot » raconte le quotidien de jeunes agriculteurs qui se battent pour « ne pas perdre la parcelle » que l’émission leur a donnée. Il s’agit de vraies exploitations avec des travaux agricoles, des activités de plantation et de production.

L’émission essaie d’aller à l’encontre des idées reçues. Elle réfute que l’agriculture soit réduite à une activité de production traditionnelle réservée à des paysans âgés et illettrés. On peut s’épanouir dans cette activité et en faire un vrai moyen de gagner de l’argent.

Pour intéresser les téléspectateurs, il y a effectivement une récompense à gagner par les plus productifs : une somme de 10 000 dollars. Le vrai gain est ailleurs. L’émission attribue une parcelle à chaque participant qui doit en faire une exploitation agricole. Une formation leur est donnée pour apprendre les techniques agricoles.

Leah Wangari, deuxième de l’année 2017 est un exemple de réussite. La jeune kényane a mis aux oubliettes ses rêves de devenir hôtesse de l’air et est aujourd’hui épanouie en tant qu’agricultrice. Elle profite de ses premières récoltes et en tire des revenus.

La promotion de l’agriculture auprès de la jeunesse est un enjeu pour l’Afrique et cela dans plusieurs domaines comme la lutte contre la famine, la professionnalisation des agriculteurs, la lutte contre le chômage, la lutte contre la pauvreté…

Selon la productrice de l’émission, le but du show est de montrer aux gens qu’ils peuvent gagner de l’argent grâce à l’agriculture. Cibler la jeunesse permet de créer un nouveau profil d’agriculteur en Afrique. L’agriculteur-type âgé de 60 ans est à remplacer par un jeune de 25 ans qui a fait des études, pas forcément dans le domaine agricole.

Pour rendre l’agriculture cool, « Don’t lose the plot » se sert des choses qui intéressent les jeunes. L’utilisation d’un smartphone et de la technologie peuvent améliorer les pratiques agricoles et atteindre les objectifs. La nouvelle agriculture est amusante et efficace. Elle permet de gagner de l’argent quand on la pratique de manière professionnelle.

L’agriculture peut devenir le secteur qui va transformer le continent africain à condition que la jeunesse, représentant 65% de la population, s’y intéresse. Les futurs entrepreneurs ruraux seront des jeunes qui ont un bon niveau d’éducation et peuvent se lancer dans l’agro-industrie. Le secteur va ainsi développer le commerce, créer des emplois et de la richesse.